Grandes Rencontres de l’ITHQ : Ferran Adrià fascine son auditoire

Publié le 30 Décembre 2011

Nouvelles

Les quelque 800 participants présents, parmi lesquels figuraient également de nombreux chefs montréalais, ont littéralement été galvanisés par les propos de ce chef hors norme à l’accent catalan prononcé. 

« La cuisine, c’est la liberté » 

Pour ce maestro qui, d’entrée de jeu, a affirmé ne rien connaître de la cuisine, l’évolution de la gastronomie repose sur une pyramide de valeurs dont le sommet correspond à la conceptualisation. C’est là que logerait la créativité et que s’installerait le dialogue, source émergeante de la philosophie du célèbre restaurant elBulli. Après avoir exposé sa vision de la genèse de la cuisine, depuis la préhistoire jusqu’à nos jours, le maître de l’avant-gardisme a fait le cadeau de livrer en images (spectaculaires!) le secret de quelques-unes de ses techniques révolutionnaires : cocktails alcoolisés servis en sorbet grâce à l’azote liquide, spaghettis faits de fromage Parmigiano Reggiano, soupe de lettres « où la soupe, ce sont les lettres », mimétisme de fruits en sorbet… Ces quelques exemples en mots et en images ont achevé de convaincre son public que rien ne saurait freiner le besoin d’innover de ce chef qui, telle une évidence, affirme que « l’avant-garde, c’est de regarder très loin ».  

L’elBulli, de restaurant avant-gardiste à centre de recherche

L’auditoire, encore médusé par la vision de ces plats surréalistes qui ont fait la renommée du chef Adrià, a ensuite assisté a posteriori, au dernier service de l’elBulli, le 30 juillet dernier. L’émotion (très palpable!) ressentie dans la salle a cependant vite fait place à l’enthousiasme contagieux de Ferran Adrià, qui a dévoilé les maquettes du futur complexe elBulli, financé par la fondation du même nom. Ce projet d’architecture écologique, dont la vocation repose entièrement sur le concept de créativité, contiendra un musée-bibliothèque, un bureau (l’Idearium) et une cuisine d’avant-garde dotée d’une technologie permettant un brainstorming à distance, partout sur la planète.  

Créativité (et implication) sans limite! 

La conférence de Ferran Adrià s’est achevée sur les questions des étudiants de l’ITHQ, qui ont mis en lumière l’implication sans bornes de ce chef atypique aussi passionné qu’au premier jour de sa vie professionnelle. Il a livré à son jeune auditoire un message d’espoir mais également de détermination, définissant la créativité comme le produit d’un travail acharné. Si « la cuisine, c’est la liberté », c’est aussi un monde qui ne connaît de limite que celle de l’imagination. À travers ses propos, Ferran Adrià a clairement appelé les étudiants de l’Institut a constamment repousser les leurs.