À ceux et celles qui tiennent le fort et qui y croient encore

Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec.

Infolettre de l'ITHQ

À ceux et celles qui tiennent le fort et qui y croient encore

Dans notre équipe, on se pose beaucoup de questions. Par exemple, ceux et celles qui viennent chez nous, à l’ITHQ, pour se former en tourisme, en hôtellerie ou en restauration : qu’est-ce qui les anime? Qu’ont-ils en commun? Pourquoi sont-ils ici?

On le sait, les professions du tourisme et de l’hôtellerie sont peu valorisées dans notre société. Soit on les idéalise, soit on les voit comme des jobs d’étudiants, qu’on fait en attendant. Dans le discours public, c’est souvent le négatif qui l’emporte : conditions de travail difficiles, horaires atypiques, abus, problèmes de consommation. « C’est des jobs de fous ! » entend-t-on souvent. À cela s’ajoutent une pandémie qui s'éternise et un grave problème de pénurie de main d’œuvre.

Dans ce contexte, dire à un jeune « Hey toi! Viens-t'en dans notre industrie, ça va être le fun! », c’est loin d’être évident!    

Et pourtant, pourtant... Comme le dit ce professeur de l’Outaouais, des passionnés du domaine, il en a toujours eu. Et il y en a encore. Ils sont là, devant nos yeux. Ils découvrent, ils goûtent, ils rêvent, ils réinventent, ils se questionnent, ils essayent, ils se trompent, ils recommencent. Un jour, ils sont découragés. Le lendemain, on voit leurs yeux briller.   

D’autres qui sont fidèles au rendez-vous, ce sont nos professeurs. C’est eux qui font battre le cœur de notre école. Et c’est pareil : ils sont là. Présents, patients, investis, faisant preuve de trésors d’imagination pour rendre leurs cours intéressants malgré les contraintes, aussi passionnés de leur métier que de leur rôle d’enseignant.

Finalement, il y a nos partenaires de l’industrie. Ceux et celles qui, entre deux réinventions, donnent de leur précieux temps à notre relève, l'accueillent les bras ouverts, partagent leur expertise, leur vision, leur passion. Et qui lui disent « Ne lâchez pas surtout. On a tellement besoin de vous ».

Tous ont eu à faire des deuils dans les 2 dernières années. Plusieurs sont fatigués. Une partie a sûrement pensé abandonner. Et pourtant, ils sont encore là. Mais pourquoi?

« Une chose que m’a fait réaliser la pandémie, c’est que je ne vais jamais faire autre chose de ma vie » nous dit Jeanne, diplômée en sommellerie et cheffe d’équipe dans un restaurant gastronomique. « C’est la plus belle, la plus stimulante, la plus excitante job au monde. »

« Pour moi, c’est encore le plus beau métier du monde, nous dit Alexandre, diplômé en hôtellerie. Les rencontres que tu peux faire, les expériences que tu peux vivre, les choses que tu peux apprendre, les endroits où tu peux aller… je ne pense pas que je pourrais m’en passer! »

« Mon travail, c’est de donner du bonheur aux autres. C’est un incroyable privilège. C’est ça qui fait que je me lève le matin. » de dire Guillaume, étudiant en cuisine. 

Ce plaisir de faire plaisir ne pourrait ni ne devrait nous faire oublier les immenses défis qui attendent notre industrie. Mais avant de s'y pencher, on vous invite vous aussi à vous demander : qu’est-ce qui vous fait autant vibrer dans ce métier, assez pour que vous soyez encore là? Qu’est-ce qui vous rassemble, vous nourrit et vous pousse à aller de l’avant?

À nos créateurs et créatrices d’émotions qui sont là, en train de se former, de former ou de tenir le fort, on vous invite à ne pas lâcher, à continuer d’avancer. À tous les passionnés de bons vins, de beaux hôtels, de voyage et de gastronomie, on vous invite à profiter de chaque plaisir, de chaque moment et à en être triplement reconnaissants. Et à tous ceux et celles qui partagent ce même feu intérieur, on vous invite à vous joindre à nous… et à notre gang de fous.  

Ça va être le fun (éventuellement). Promis! 


Envie de partager vos réflexions? Écrivez-vous à infolettre@ithq.qc.ca

Nouvelle |