Graine d'entrepreneure : Catherine Gagnon-Mackay

Diplômés de l'ITHQ de père en fille : Catherine Gagnon-Mackay et son père, Yves Gagnon.

Graine d'entrepreneure : Catherine Gagnon-Mackay

Avec la belle saison qui s’installe, on a eu envie de vous présenter le parcours d’une jeune entrepreneure qui a trouvé son bonheur, non pas dans le pré, mais dans le potager!

Voici Catherine Gagnon-Mackay, diplômée 2011 en Gestion d’un établissement de restauration et 2013 en sommellerie, et directrice générale des Semences du Portage

Parle-nous de ton entreprise. 
En 2015, j’ai repris la mise en marché des semences produites principalement par mes parents, Yves Gagnon et Diane Mackay, propriétaires des Jardins du Grand-Portage, dans Lanaudière.

Notre compagnie offre des semences de plantes légumières, médicinales, aromatiques et ornementales. On se démarque par notre impressionnante sélection, mais surtout par la qualité de nos semences. On ne laisse rien passer : aucun OGM, aucun pesticide, aucun hybride.

À ce jour, j’ai une équipe de cinq producteurs québécois (incluant mes parents) qui produisent des semences d’exception pour moi, le tout centralisé à Montréal. 

Ton père Yves est aussi diplômé de l’ITHQ. Est-ce lui qui t’a influencée dans ton choix de carrière? 
Il y est pour beaucoup, c'est certain. Il faut dire que durant toute mon enfance, mes parents offraient des forfaits visite de jardin/table champêtre végétarienne. J’adorais décorer les assiettes avec des fleurs comestibles fraîchement cueillies et participer aux tâches de la cuisine.

Petite Catherine en train de repiquer des tomates Savignac dans le jardin de ses parents. 

As-tu toujours su que tu allais prendre la relève d'une partie de l’entreprise?
Loin de là! À l'époque, je travaillais en service/sommellerie et des ennuis de santé m’ont obligée à prendre du recul. C’est à ce moment que mon père m’a proposé de reprendre la mise en marché de ses semences. Grâce aux encouragements de mon conjoint et au soutien de ma famille, j’ai décidé de me lancer.

La mise en ligne d’une boutique interactive a vraiment aidé à donner une visibilité et une accessibilité à nos produits. Je ne peux m’imaginer faire autre chose aujourd’hui!

Qu'est-ce que tu aimes de ton travail?
J’aime surtout la liberté de créer et de toujours innover. Je suis tellement heureuse quand vient le temps de rechercher des nouveaux produits originaux! Et j’aime quand ma clientèle est satisfaite et qu’elle a réponse à ses questions.

Comment ton passage à l’ITHQ a fait de toi une meilleure entrepreneure?
J’y ai confirmé ma passion pour la gestion, notamment par le biais des cours pratiques. J’ai aussi eu l’occasion de travailler pendant 2 ans au Restaurant de l’ITHQ comme assistante maître d’hôtel/sommelière.

L’ITHQ a changé ma vie, mais complètement : les notions, les rencontres, les souvenirs, les amitiés… Pour moi, c’est un incontournable!

Quelle est ta vision pour l’horticulture écologique au Québec?
On est sur la bonne voie avec l'engouement envers l'agriculture urbaine. Pourtant, il y a encore tellement de gens qui n’ont jamais eu la chance de manger un légume fraîchement cueilli. Je souhaite que tous les Québécois cultivent et puissent jouir d’une alimentation saine, peu coûteuse et très savoureuse.

Petite semence deviendra grande! Crédit photo : Semences du Portage.

En terminant as-tu un conseil de jardinage à donner ou un produit à faire connaître à nos lecteurs? 
L’outil indispensable en bio : le filet anti-insectes! Résistant, il permet de protéger les cultures de certains insectes ravageurs. Un outil nécessaire pour éviter l’utilisation de pesticides ou tout autre produit nocif pour notre santé et pour l’environnement.

Et pour savoir quoi semer, quand et comment, je vous invite à visiter notre blogue.    

Merci Catherine et bon jardinage à tous!

Nouvelle |

Infolettre de l'ITHQ