COVID-19 : information et consignes
fermer

De quoi aura l’air la rentrée d’automne à l’ITHQ?

De quoi aura l’air la rentrée d’automne à l’ITHQ?

C’est le temps des vacances, et c’est tant mieux, car nos équipes auront besoin de recharger leurs batteries à l’approche d’une rentrée qui se fera encore une fois sous le signe de l’adaptation. En effet, dès la fin août, ce sont 1 200 étudiants qui débuteront ou poursuivront leur parcours chez nous.

Quelles sont les priorités de l'équipe-école pour s'assurer que la rentrée se fasse de façon harmonieuse? Nous avons posé la question à nos directeurs. 

L’accueil 

« Ce qui est extrêmement important pour nous, c’est de continuer à cultiver le sentiment d’appartenance, commente Marie-Claude McDuff, directrice des affaires étudiantes. On va tout faire pour que nos étudiants se sentent bien chez nous et qu’ils aient du plaisir, même si on doit tous respecter les mesures sanitaires. »

Afin de répondre aux potentielles inquiétudes liées au retour en classe, tous les étudiants inscrits seront rejoints par téléphone par l’équipe de la vie étudiante. De plus, les nouveaux étudiants seront accueillis en personne : ils auront ainsi l’occasion de visiter leur nouvelle école (en petits groupes) et de rencontrer leurs professeurs et coordonnateurs. « On travaille aussi de concert avec notre association étudiante afin d’organiser des activités sécuritaires qui permettront aux nouveaux étudiants de mieux se connaître et de se faire des amis », explique Mme McDuff. 

L’enseignement

L'enseignement, lui, se fera en mode hybride : les cours théoriques se donneront en ligne pendant les 5 premières semaines de la session, et pendant l’ensemble de la session, un minimum de 30 % des activités pédagogiques auront lieu en présentiel.

Un contact humain qui vaut son pesant d’or... et pas seulement pour les étudiants : « On a des professeurs qui piaffent d’impatience à l’idée de retrouver leurs classes, affirme Jasmin Tanguay, directeur principal des études universitaires et de la recherche. Ce n’est pas la même énergie quand on enseigne devant un écran! »  

En ce qui concerne les cours pratiques, des mesures ont été mises en place pour permettre le travail d’équipe : « Nous allons appliquer la formule de « bulles » recommandée par le ministère de l’Éducation », explique Richard Laroche, directeur principal des études professionnelles et techniques. Nos étudiants travailleront donc en binôme, et partageront leur station de travail avec le même collègue de classe pendant toute la session. « Cette façon de faire nous permet d’assurer un environnement sécuritaire, sans avoir à dédoubler les cours », ajoute-t-il.

Les étudiants finissants en Cucina Italiana ont pu tester la formule en binôme alors qu'ils terminaient leur programme au Restaurant de l'ITHQ

Des liens forts avec l’industrie

« Il y a deux choses qui nous tiennent particulièrement à cœur, affirme Jasmin Tanguay : trouver des façons de maintenir les activités qui dynamisent nos cours et continuer à favoriser les échanges avec l’industrie. Par exemple, nous avons une visite industrielle qui va quand même se faire à la mi-octobre, et nous accueillerons un professeur d’une école étrangère qui viendra enseigner pendant une semaine. » 

Le lien déjà solide entre l’ITHQ et ses partenaires semble s’être renforcé pendant la crise : « Alors que les professeurs de l’ITHQ ont planché sur des formations afin de soutenir l’industrie dans sa relance, les partenaires, comme le Fairmont Reine Elizabeth et le Château Frontenac, ont offert d’être des laboratoires vivants pour nos étudiants en gestion hôtelière. Ces derniers ont ainsi pu intégrer à leurs cours des études de cas basés sur le réel qui intègrent des éléments de gestion, d’approvisionnement, d’accueil du personnel et de la clientèle en période de crise. C’est très riche comme apprentissages! » explique M. Tanguay. 

Et qu’en est-il des stages, la marque de commerce de l’ITHQ? « Même si une partie de nos stages ont été annulés cet été, nous avons pu répondre aux besoins d’employeurs de partout au Canada, affirme Richard Laroche. Pour le moment, on se concentre sur le Canada, et on va voir comment les choses évoluent à l’international. » 

Concernant le moral des troupes à l’approche de la rentrée, les directeurs sont unanimes : « Oui, il peut y avoir un stress chez certains, et c’est normal, commente Jasmin Tanguay. Mais les choses se font bien. Il faut se rappeler que nous avons des équipes complètes qui réfléchissent à comment on fait les choses, qui repensent à chacun des gestes posés. Notre personnel va aussi revenir progressivement à l’ITHQ à partir du 3 août. Les équipes vont donc avoir pris leurs aises, elles vont s’être installées… et elles seront fin prêtes à reprendre le flambeau pour la rentrée! » 

Nouvelle |