Les carrières
de nomade

Lisez les affirmations qui suivent et cochez « vrai » si vous considérez que celles-ci font partie de la réalité
des métiers répertoriés ci-dessus et « faux » si vous croyez qu’elles n’en font pas partie.

Affirmation

1.

Le travail dans ce milieu est souvent très régulier, tout au long de l’année.


1/15

2.

Le travail quotidien consiste surtout à entrer en contact avec des clients dans le but de les informer ou de leur offrir un service.


2/15

3.

L’horaire peut être autant de jour, de soir, les week-ends et les jours fériés.


3/15

4.

Peu importe l’achalandage et les périodes de pointe durant l’année, le salaire annuel est fixe.


4/15

5.

Il y a peu de chances de gravir des échelons dans ce domaine, malgré les efforts fournis au travail.


5/15

5.

Le respect des consignes énoncées par son supérieur est primordial.


6/15

7.

Il est presque inévitable d’avoir à vivre dans ses valises pendant les premières années; il faut donc être prêt à travailler dans plusieurs endroits et pays différents.


7/15

8.

Les tâches sont réalisées en position assise.


8/15

9.

Une journée typique consiste souvent à faire des tâches répétitives pendant de longues heures.


9/15

10.

La responsabilité d'un groupe de clients ou d'une équipe est souvent confiée aux professionnels de ce domaine.


10/15

11.

Les professionnels dans ce domaine doivent régulièrement intervenir dans des situations inattendues et parfois nouvelles.


11/15

12.

Il n’est pas nécessaire de convaincre les gens d'acheter un service ou un bien dans ces métiers.


12/15

13.

Le respect des standards de service et des objectifs fixés est essentiel.


13/15

14.

Le bilinguisme (français/anglais) et la capacité d’échanger dans une 3e langue sont un préalable à l’embauche.


14/15

15.

Les connaissances informatiques sont très peu utilisées. Il n’est pas nécessaire de les développer.


15/15

Le milieu du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration en est un où le travail d’équipe est omniprésent; et le respect de la hiérarchie, très important. Il faut souvent s’armer de patience pour monter les échelons menant à des postes de gestion. De plus, la satisfaction du client demeure toujours une priorité.

Le salaire est très variable : il dépend non seulement de l’expérience que vous possédez, mais aussi de l’employeur pour lequel vous travaillez (taille de l’entreprise, où elle est située, si elle fait partie d’une grande chaîne, etc.).

Il est également important de retenir que les métiers rattachés à la famille des carrières de nomade demandent surtout :

  • D’être disponible autant les jours, les soirs, les week-ends ainsi que les jours fériés;
  • D’être flexible et conscient que l’horaire de travail et le salaire peuvent varier, selon l’achalandage et les périodes de pointe durant l’année;
  • D’être constamment en contact avec les clients afin de répondre à leurs besoins, de les informer ou de leur offrir un service;
  • De respecter les consignes énoncées par son supérieur ainsi que des normes précises dans la façon de travailler;
  • D’être prêt à se déplacer les premières années et à travailler dans plusieurs endroits et pays différents;
  • D’être souvent debout pendant de longues heures;
  • D’être à l’aise de gérer des situations inattendues et parfois nouvelles;
  • De pouvoir assumer la responsabilité soit d'un groupe de clients soit d'une équipe de travail;
  • D’être capable de promouvoir des services ou des biens auprès des clients;
  • De suivre et de respecter les standards de service à la clientèle établis par l’entreprise, ainsi que les objectifs de vente;
  • D’être parfaitement bilingue (français/anglais) et d’avoir une connaissance d’une 3e langue;
  • D’être capable d’utiliser les outils informatiques et de faire des recherches sur Internet.

Les gens pensent habituellement que le travail dans le milieu de la gestion hôtelière, surtout pour de grandes bannières, est assez stable; mais en fait, ce milieu demande beaucoup de mobilité de la part de ces professionnels. Afin d’accéder à un poste de supervision ou de gestion, ces derniers doivent faire leurs preuves, en travaillant dans beaucoup d’hôtels, à différents postes (tels gouvernant, superviseur de réception, directeur de l’hébergement) et dans différents pays. En conséquence, le programme de DEC Gestion en hôtellerie internationale demande aussi beaucoup d’heures de présence en classe, de participer à des exercices de simulation ainsi que de réaliser plusieurs stages au Québec, au Canada et/ou à l’étranger.

En ce qui concerne la gestion touristique, les personnes du milieu apprécient le contact avec les gens, en vue de les aider, les renseigner et les informer. Cependant, sachez que le programme de DEC Gestion touristique est axé sur l’aspect gestion d’entreprise, car les postes visés après la formation sont davantage des postes de supervision dans des entreprises du milieu du tourisme. Les professionnels du milieu sont aussi appelés à se déplacer et à souvent voyager pour leur travail. L’étude des langues et la connaissance d’une 3e langue sont donc des atouts importants, voire essentiels pour certains postes. Un stage dans un environnement anglophone doit d’ailleurs être réalisé en cours de formation.

Merci d'avoir pris quelques minutes de votre temps pour vérifier vos connaissances de la réalité et des conditions de travail liées aux carrières de nomade.

Vous saurez sans doute mieux ce qui vous attend dans les programmes de formation et sur le marché du travail dans ce domaine. Pour un choix éclairé, nous vous encourageons à faire le même exercice pour les deux autres familles!

Profitez enfin de votre visite dans notre site Web pour vous informer sur nos programmes Signature ITHQ, et n'hésitez pas à nous écrire si vous avez besoin de plus d'informations!