COVID-19 : fermeture de l’ITHQ jusqu’au 1er mai
fermer

Simon Pierre Huneault : celui qui fait cuisiner vos ados!

Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec.

Simon Pierre Huneault : celui qui fait cuisiner vos ados!

Cet été sera la troisième saison de notre diplômé Simon Pierre Huneault en tant qu’animateur au Camp culinaire ITHQ. Nous avons demandé à ce grand jeune homme quel effet cela lui fait de transmettre sa passion pour la cuisine à des centaines d’ados chaque année!  

Allô Simon Pierre! Dis-nous : d’où te vient ton intérêt pour la cuisine?
J’ai toujours regardé mes parents cuisiner. Mon père et ma mère faisaient souvent des recettes traditionnelles : du jambon des rois piqué de clous de girofle, de la tarte aux pommes, du pain... Des plats qui sentent tous vraiment bon dans la maison!

Le midi, alors que j’étais au primaire et que je revenais manger chez nous, c’était moi qui cuisinais. La fin de semaine, comme je me réveillais plus tôt, je me faisais souvent à déjeuner : des œufs, du pain doré… Il faut dire que j’étais un grand gourmand! J’écoutais aussi plein d’émissions de cuisine. Taillefer et filles, ça m’a marqué! (rires)

Comment as-tu décidé d’en faire une carrière?
À 15 ans, j’ai commencé à travailler comme commis-débarrasseur à l’Auberge Handfield, à St-Marc-sur-Richelieu. C’est là que j’ai vu une cuisine professionnelle pour la première fois. La vitesse, le rush… ça m’a vraiment fasciné. Ça m’intimidait. même!

De retour au Québec après un séjour de trois ans dans l’Ouest canadien, où j’enseignais la planche à neige, j’ai commencé à travailler en cuisine afin de payer mes études. Je voulais devenir professeur d’histoire. L’enseignement, ça m’a toujours passionné. Mais après mon cégep, j’ai plutôt fait le choix de continuer en restauration. Une job où ça bouge, ça me ressemblait plus!

À 25 ans, j’ai donc décidé de m’inscrire en cuisine, à l’ITHQ. Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai démarré mon entreprise de chef à domicile, puis on m’a proposé d’être animateur au camp culinaire.

J’ai dit oui tout de suite parce que c’était là une occasion en or de conjuguer deux de mes passions : l’enseignement et la cuisine.

Qu’est-ce que tes jeunes qui participent au camp apprennent avec toi?
Mon mot d’ordre, c’est les « 3 S » : Santé, Sécurité et S’amuser.

Pendant toute une semaine, on apprend à bien s’alimenter et à concocter notre nourriture de A à Z, en n’utilisant aucun produit transformé et en se débrouillant avec ce qu’on a sous la main.   

On découvre aussi de nouveaux ingrédients : le céleri-rave, le fenouil, la sauce de poisson, le tamarin, la citronnelle… Il y a parfois des enfants qui sont difficiles, mais c’est un beau défi! D’ailleurs, je rappelle toujours à mes campeurs que le goût, ça se développe.

Quand j’étais enfant, je détestais le fromage qui pue. Et pourtant, aujourd’hui, je me baignerais dedans! 

L’une des choses importantes qu’on apprend aussi, c’est que c’est en se pratiquant qu’on s’améliore. On ne peut pas tout réussir du premier coup!

« Certains de nos campeurs ont déjà de l’expérience en cuisine et d’autres sont simplement curieux. Ce qui est certain, c’est qu’on commence tous avec les même bases. Et s’il y en a qui sont plus avancés ou plus rapides, je leur donne des défis supplémentaires. Ça ils adorent ça! »

Quelles sont les recettes les plus populaires parmi tes campeurs? 
On fait une journée complète juste de pâtisserie. Alors là, ils CA-POTENT! Sinon, les sushis, les pâtes fraîches et la pizza maison sont également très populaires.

Qu’est-ce qui te motive dans ton travail? 
Cette semaine, j’étais en train de donner une formation à l’ITHQ et j’ai croisé l’une de mes anciennes campeuses qui m’a dit qu’elle était maintenant étudiante en cuisine! J’en compte trois comme elle. C’est vraiment gratifiant de voir que mon travail a servi à quelque chose et que j’ai réussi à passer le flambeau.

Ça me motive aussi quand les parents viennent me voir pour me dire à quel point leurs enfants ont apprécié leur semaine. Lorsqu’un parent me dit : « C’est la meilleure lasagne que j’ai mangée de toute ma vie! », je trouve ça vraiment hot.

Aussi, l’an dernier, j’ai eu un jeune qui n’avait pas vraiment eu le choix de s’inscrire au camp. Je pense que sa mère voulait le faire sortir de son sous-sol et l’éloigner de sa console de jeux vidéo! Après une semaine, il est venu me voir pour me dire à quel point ça lui avait donné envie de continuer à cuisiner… Ça m’a fait chaud au cœur!


Le Camp culinaire ITHQ aura lieu du 23 juin au 7 août. L’inscription des campeurs peut se faire en ligne dès maintenant!

EN SAVOIR PLUS


Merci à nos partenaires

Le Camp culinaire ITHQ est rendu possible grâce au soutien de la Fédération des producteurs d’œufs du Québec et du Dindon du Québec

Nouvelle |