COVID-19 : information et consignes
fermer

Une nouvelle association LGBTQ+ à l'ITHQ!

Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec.

Une nouvelle association LGBTQ+ à l'ITHQ!

Quand j’ai commencé mon programme, je n’étais pas à l’aise de parler de mon orientation sexuelle ou de mon identité de genre. J’avais l’impression que l’ITHQ, c’était une école plus conventionnelle, plus fermée. J’avais des craintes parce que je ne savais pas comment ça allait être reçu. Aujourd’hui, j’en parle ouvertement, mais ça demeure encore un grand défi!
–Anastasia, étudiant(e) de 2e année en Techniques de tourisme

À l'occasion de la Journée mondiale du tourisme qui avait lieu le 27 septembre dernier sous le thème de l’inclusion, nous avons eu envie de vous parler d’une initiative qui nous fait chaud au cœur : la mise sur pied d’une nouvelle association LGBTQ+ à l’ITHQ. Le professeur de gestion hôtelière Nicolas Gibeau et l’étudiant(e) Anastasia Roncalli nous expliquent les raisons qui les ont motivés à s'y impliquer.  

D’où vous est venue l’idée de créer une association LGBTQ+?  

Nicolas :
Il s’agit d’un projet que j’avais en tête depuis longtemps. Je me suis souvent demandé s’il y avait de l’homophobie ou de la discrimination à l’ITHQ. Même si moi je n’en ai pas vécu, je me suis rendu compte qu'il restait du travail à faire pour rendre notre école encore plus inclusive et sécuritaire à l’égard de tous et toutes.

Quels objectifs poursuivez-vous?

Nicolas :
On veut que l’ITHQ soit un environnement inclusif et accueillant pour les membres de la communauté LGBTQ+, qu’ils fassent partie du personnel ou de la population étudiante. En ce qui concerne cette dernière, l'important, c’est qu’elle sache qu’il y a des ressources qui existent et des personnes vers qui ils et elles peuvent se tourner en toute confiance.

Anastasia :
Lors que je suis arrivé(e) ici, ça m'aurait vraiment aidé(e) de savoir qu'il y avait des personnes ouvertes et sans jugements vers qui je pouvais me tourner. Par exemple, quand j’ai rencontré Troy Davidson (NDLR : professeur d’anglais et membre de l’association), je me suis tout de suite senti(e) à l’aise de me confier à lui.    

Nicolas :
Lutter contre l’homophobie et la transphobie, démystifier les orientations sexuelles et les identités de genre, donner des modèles de diversité et d’alliés positifs, être une voix pour les minorités à l’intérieur même de notre communauté sont tous des objectifs que nous poursuivons.

Surtout, on veut créer des liens : entre les membres de la communauté LGBTQ+, mais aussi avec l’ensemble de la communauté ithquoise.

Quelles sont les prochaines étapes? 

Nicolas :
Notre priorité pour les prochains mois est de faire connaître l’association. On prévoit également organiser des activités sociales, afin que les membres puissent se connaître et échanger. L’association compte déjà un bon groupe de profs et de membres du personnel, mais on aimerait beaucoup que davantage d'étudiants et d'étudiantes s'y impliquent. 

Plusieurs projets sont également en cours : un bottin de ressources à l’usage de la communauté, une proposition de lignes directrices pour l’accueil des personnes trans et non binaires (un projet mené de front par notre collègue Troy), l’introduction de l’écriture inclusive dans nos pratiques institutionnelles, une intégration des considérations LGBTQ+ dans notre programme de mentorat par les pairs et dans la révision de notre politique vestimentaire.… Bref, ce ne sont ni les projets ni les idées qui manquent!   

Quels sont vos souhaits pour l’avenir?

Nicolas :
Même si la communauté LGBTQ+ est déjà bien représentée au sein de notre industrie, il y a toujours de la place pour l’amélioration et l’éducation. À l’ITHQ, on forme les gestionnaires de demain. Mon souhait personnel, c’est que notre travail permette que ces valeurs-là suivent la relève dans ses futurs milieux de travail.   

Anastasia :
Ce que j'aimerais, c'est que les personnes membres de la communauté LGBTQ+ qui y arrivent ici n’aient pas à cacher qui elles sont. J'espère que l'existence de cette association va les aider à pouvoir être eux-mêmes. Pour moi, ça représente beaucoup. Ça fait partie de qui je suis!

Le mot de la fin?

Anastasia :
Venez nous voir! Suivez-nous sur Instagram et Facebook, faites-nous signe si vous avez envie de vous impliquer et venez nous dire bonjour à nos prochains kiosques! On veut apprendre à vous connaître et on espère que vous aussi, vous aurez envie d'en savoir plus!   

Suivre l’Asso sur Facebook
Suivre l’Asso sur Instagram (@lgbtq_ithq)

Nouvelle |